Accueil- Perte de cheveux homme

Perte de cheveux homme

Chez tous les hommes, la perte de cheveux est un phénomène naturel . Le cycle de vie du cheveu montre très clairement que chaque follicule pileux expulse le cheveu lors de sa phase télogène pour ensuite recommencer le processus de croissance à partir de la racine. Par contre, la chute anormale de cheveux est un réel problème auquel il faut remédier.

Cette alopécie peut amener l'homme à arborer un crâne grandement dénudé jusqu'à le rendre complètement chauve. Peu d'hommes le savent, mais il existe des solutions qui permettent de corriger la situation. Il est toutefois recommandé de prévenir une chute importante en y remédiant rapidement.

Même si une grande partie des hommes donnent l’impression qu'ils n'ont pas à s'occuper de leur coiffure, il en est souvent autrement lors de pertes anormales. C'est alors que les questions surviennent.

Comme chez la femme, le principal type de chute anormale de cheveux chez l'homme est connu sous le nom d'alopécie androgénétique.

De quelle façon repérer le type d'alopécie?

  1. Dès l’adolescence si le nombre de cheveux qui tombent est supérieur à 100 par jour
  2. S’il y a de plus en plus de zones dégarnies sur le cuir chevelu ou que les cheveux n'entament plus leur phase de croissance
  3. Si la densité de cheveux devient de moins en moins importante

Comment se déroule la perte anormale

Sachez que si vous êtes un homme et que vous perdez vos cheveux, vous avez près de 95% de chance de suivre le cycle d’évolution proposé par Hamilton (retravaillé par Norwood). Celui-ci comprend 7 stades bien précis de dégarnissement de la chevelure. Ces stades, qui amènent progressivement à la calvitie, sont:

Test stade calvitie homme 1 Test stade calvitie homme 2 Test stade calvitie homme 3 Test stade calvitie homme 4
Test stade calvitie homme 5 Test stade calvitie homme 6 Test stade calvitie homme 7 Test stade calvitie homme 8

Stades 1 et 2:  La perte débute sur la zone frontale (niveau des golfes) en affichant un dégarnissement vers les tempes
Stade 3: L'alopécie est maintenant considérée assez importante pour qu'elle soit nommée "calvitie"
Stade 4: Le vertex (le sommet de la tête) est ensuite touché, amorçant une « tonsure »
Stade 5: La partie du dessus de la tête est fortement touchée, la "tonsure" étant de plus en plus complète
Stade 6: Seul un mince filament de cheveux est visible entre la tonsure et la zone frontale
Stade 7: La chute s'étend sur tout le dessus de la tête pour ne laisser qu’une couronne (haute)
Illustration 8 (7a): N'étant pas un stade illustré par Hamilton, ce dégarnissement est l'effet à long terme de la perte de cheveux du stade 7.

Causes dans le temps

Bébé (0 à 2 ans)

Bébé garçon, shampooing cheveux

Lors de la naissance du bébé garçon, la production de cheveux est en phase de croissance ; il est donc tout à fait normal que certaines zones du cuir chevelu ne soient pas couvertes. Lors de son entrée dans le monde, le corps du bébé doit s'adapter en produisant différentes hormones. Mais la production de ces hormones diminue après quelques jours ou semaines, ce qui peut causer une perte temporaire de cheveux.

Garçon (2 à 10 ans)

Garçons aux cheveux courts sur gazon

Il plutôt rare d'observer des cas de perte anormale et persistante de cheveux chez le garçon comparativement à ce qui peut être vu chez l'homme adolescent ou adulte. La majorité des alopécies chez le garçon sont liées à des manies, maladies ou virus attrapés lors de contacts avec d'autres enfants. La garderie et l'école sont des lieux propices à la prolifération des maladies et le cuir chevelu n'est pas épargné.

Lorsqu'un garçon perd ses cheveux sur une longue période, il est important de faire tout d’abord certaines vérifications:
  • L'alopécie touche-t-elle plusieurs membres de la famille (antécédent familial) ?
  • La chute de cheveux est-elle en continu ou survient-elle lors de périodes ou d'événements précis ?
  • Les cheveux tombent-ils graduellement ou de manière regroupée ?
  • Le garçon a-t-il subi une opération, une maladie ou un choc émotionnel important ?

Voici les principales causes chez le garçon:

La teigne

La principale cause d'alopécie localisée chez le garçon est la teigne. Cette infection des cheveux, qui peut aussi toucher les poils, est le résultat d’une mycose causée par des dermatophytes, soit des champignons microscopiques qui se nourrissent de la kératine. Elle est repérable par l'apparition de plaques rondes rouges et d'une croûte qui tend vers le gris à la surface du cuir chevelu.

La pelade

Les plaques de la pelade sont similaires à celles de la teigne au niveau de la forme, soit arrondie. La différence est dans la texture de la surface qui est totalement lisse sans apparence de desquamation.

La trichotillomanie

Cette dernière n'est pas une infection mais plutôt un trouble de comportement du garçon. Elle est caractérisée par un arrachage des cheveux de façon compulsive. Ce trouble est majoritairement attribué à l'enfant ou au jeune adolescent.

Adolescent

Adolescent lisant livre

Cette période de la vie d'un homme est probablement celle avec le plus de bouleversements pour le corps tout comme pour les cheveux. En effet, au cours de l'adolescence, les hormones sexuelles, soit les androgènes, atteignent leur quantité maximale dans le but de transformer l'adolescent en homme. Plus le corps produit d'hormones androgènes, plus le risque de perte de cheveux est élevé. Il est important de prendre et maintenir de bonnes habitudes alimentaires et d'hygiène corporelle pour ne pas envenimer la chute de cheveux.

Homme adulte

Homme d'affaire, cheveux courts

Les pertes anormales de cheveux chez l’homme sont généralement décelées entre 18 et 45 ans. En effet, dans le cycle de vie de l’homme, c’est durant cette tranche d'âge que beaucoup de changements et de stress sont vécus, en particulier par le passage à l'âge adulte et le lot de responsabilités qui s'y rattache. C'est souvent à cet âge que la santé générale des hommes tend à s’appauvrir, compte tenu principalement du manque d'activité physique et de mauvaises habitudes alimentaires, ce qui a notamment un effet sur le plan hormonal. Lorsque le niveau global de santé du corps est bas, le niveau de testostérone diminue de façon exponentielle, ce qui peut augmenter le risque de détérioration de santé capillaire.

Entre 20% et 35% des hommes de 30 ans ou moins sont touchés par une chute de cheveux androgénétique.

Homme vieillissant ou d’âge mûr

Homme inquiet de la perte de cheveux

La grande majorité des hommes de 50 ans ou moins, soit entre 50% et 60%, sont victimes d'une forme d'alopécie androgénétique. Avec l'âge, cette proportion augmente près de 75% passé 80 ans.

Par ailleurs, une certaine proportion des hommes de 45 à 60 ans seront victimes d’un autre problème de santé appelé andropause, qui augmente le risque de dégradation de la santé des cheveux et pourrait éventuellement entraîner une perte anormale. L'andropause est caractérisée par un niveau de production de testostérone à son plus bas. Ce déséquilibre hormonal chez l'homme entraîne régulièrement une chute importante de cheveux.

Les facteurs aggravant la perte de cheveux chez l'homme

Outre les prédispositions héréditaires, l'alopécie chez l'homme peut apparaître pour toutes sortes d'autres raisons. Celles-ci ne sont pas forcément directement responsables de la perte de cheveux, mais elles font partie des facteurs aggravant les différentes formes d'alopécie de l'homme.

Alimentation

Le fait de bien s'alimenter contribue non seulement à garder un corps mince, mais aussi à garder les cheveux sur la tête. En effet, plusieurs problèmes de santé capillaire chez l'homme sont en partie dus à une carence alimentaire, à un manque de vitamines ou tout simplement à un excès de nourriture grasse.

En savoir plus sur l'alimentation et la perte de cheveux

Le stress et l'épuisement

Quoi qu'ils en disent, les hommes vivent aussi différentes formes de stress et d'épuisement qui peuvent nuire à leur état de santé et donc à leur cuir chevelu.  Contrairement aux femmes, les hommes ont davantage tendance à nier les situations de stress. Par contre, des études ont démontrées que les hommes libèrent deux fois plus d'hormones de stress que les femmes du même âge face à des situations de stress aigu.

Le stress au travail et dans les loisirs

L'homme a davantage tendance à faire face à des situations de compétitivité. Plus souvent qu'autrement, cette pression visant  la performance augmente la production d'hormones de stress chez l'homme.

Consommations d'alcool

Au Québec, les hommes consomment plus d'alcool par semaine que les femmes. De plus, on retrouve plus d’hommes que de femmes ayant une consommation importante d’alcool sur une base régulière, l’importance de la consommation d’alcool étant évaluée sur la base des recommandations d’Éduc'alcool soit, pour un homme, de 3 par jour et d’un maximum de 15 par semaine.

Consommation d'alcool chez l'homme

La consommation abusive d'alcool a un effet négatif sur les vitamines nécessaires à la pousse des cheveux. De plus, le maltose de la bière possède un indice glycémique élevé qui tend à faire augmenter l'insuline qui, à son tour, libère des androgènes responsables, en partie, de la perte de cheveux.

Technique de lavage de cheveux

La façon dont les hommes se lavent et rincent les cheveux a un impact sur la santé de ceux-ci.

Apprenez-en plus sur le lavage des cheveux

Chapeau, casquette et perte de cheveux

Est-ce que le chapeau et la casquette peuvent être la cause d'une perte de cheveux?

Apprenez-en plus à ce sujet dans cet article

Comment améliorer la situation de vos cheveux?

Afin de connaître de façon précise les raisons de votre problème de chute de cheveux ou tout simplement pour améliorer leur santé, faites affaire avec de vrais experts des cheveux qui connaissent tous les.

Suivez-nous


Coordonnées Norgil Canada

630, rue Sherbrooke ouest, #1040
Montréal (Québec) H3A-1E4

1-800-561-4247
(514) 843-9080