Kératine

Le cheveu est fait de kératine à 95 %. Il s'agit d'une protéine fibreuse offrant une très grande résistance, dont les différentes caractéristiques sont transmises par les gènes (hérédité familiale et ethnique). La kératine est constituée de chaînes d'acides aminés, en grande partie à base de soufre et, principalement, de cystéine; ces chaînes sont disposées en longueur dans le sens vertical des cheveux. Les molécules de kératine s'enroulent les unes autour des autres pour former des filaments torsadés. La kératine se présente sous deux principales formes : l'alpha-kératine, que l'on retrouve entre autres chez les mammifères dont l'humain, et la bêta-kératine, qui est présente chez les reptiles et les oiseaux. La kératine est l'élément principal de tout ce qui est externe à la peau, comme les poils, ongles, griffes, cornes et becs.

Kératinocytes

Chez l'humain, ce sont les kératinocytes qui produisent la kératine. Il s'agit de cellules se trouvant dans la couche profonde de l'épiderme, au fond du follicule pileux, qui se subdivisent pendant toute la phase anagène du cycle de vie du cheveu et se régénèrent sans fin. Ce remplacement en permanence des cellules mortes usées qui durcissent alors que les nouvelles cellules montent constamment le long du follicule pileux, soit la kératinisation, s'effectue en un temps record (entre 24 et 72 heures).

Particularités de la kératine

La kératine est perméable et peut contenir jusqu'à 40 % de son poids en eau. L'humidité ambiante change donc la structure physique du cheveu. La kératine est particulièrement élastique ce qui permet au cheveu de s'étirer jusqu'à 25 % à 30 % de plus que sa longueur et d'y revenir facilement par la suite sans se casser. Par ailleurs, la kératine sauvegarde durant sa croissance la trace de tout ce que la personne a communiqué à son organisme soit ce qu'elle a mangé, bu, fumé, le stress ressenti, etc. Les cheveux peuvent donc révéler, encore plus que le sang ou l’urine, les drogues absorbées, et ce, même après la mort du propriétaire ! 

Couleurs de la kératine

La kératine est colorée par l'action des mélanocytes, cellules qui synthétisent la mélanine pour la transmettre aux kératinocytes. Il existe deux sortes de pigments dans la kératine, soit les pigments granuleux (bruns à noirs) et les pigments diffus (jaunes à brun clair, pour les tons blonds). La couleur naturelle de chacun des cheveux est obtenue par le mélange des ces deux sortes de pigments, ce qui permet une infinité de couleurs de chevelure. Ce sont les gènes qui déterminent quand la kératine ne produira plus qu'un cheveu sans couleur, sa production de mélanine ayant cessé.

La kératine présente aussi une autre propriété, soit la plasticité (capacité de conserver une forme donnée). Cette caractéristique fait en sorte que la chevelure peut changer de forme de manière temporaire ou relativement permanente, ce que l'on observe couramment en coiffure (lissage, défrisage, permanente, etc.). La kératine est aussi caractérisée par son caractère isolant qui emprisonne facilement l'électricité statique. Des cheveux manquant de sébum et une pièce où l'air est particulièrement sec sont deux prédicteurs de cheveux "électriques" ! La kératine permet par ailleurs au cheveu de réfléchir la lumière, grâce à la brillance qu'elle lui confère.

Qualité de la kératine

Plusieurs facteurs sont à la base de la qualité de la kératine, notamment : les hormones sexuelles qui agissent sur le plan de sa croissance ; le stress, qui peut intervenir entre autres sur sa résistance et sa couleur ; l'alimentation, qui devrait lui donner chaque jour les nutriments nécessaires à son développement. La kératine est fragile et sensible aux mauvais traitements, n’obtenant aucun soutien de l’organisme dès lors qu’elle est formée par les kératinocytes.